Publié le

Votre entreprise est-elle viable ?

truc augmenter vente, chiffre d'affaires

La première fois qu’on m’a parlé de viabilité, sincèrement, j’y comprenais rien. Je ne comprenais pas comment je pouvais savoir si j’allais vendre assez alors que j’avais pas commencé à vendre. Hum… Avec le temps, et pas avec l’aide des cartésiens-rationnels-à-bas-brun, j’ai compris qu’en fait c’était de savoir si je serais capable de produire assez (du genre je peux pas ajouter des heures à mes journées) à des prix de vente au détail qui couvrirait au minimum mes frais d’entreprise. Par exemple, si je peux faire 60 biscuits dans une semaine, que chaque biscuit se vend 2 $ (on est rendu à 120 $) et que j’ai 130 $ de frais par semaine, ben je suis pas viable. Autrement dit : arrête de perdre ton temps ou change tes plans.

Vous avez comme objectif de doubler vos ventes dans les prochains mois ?

Savez-vous ce que ça implique concrètement et combien devez-vous générer en ventes pour avoir le montant souhaité dans vos poches ? Chaque entrepreneur a des buts qui lui sont propres. Pour vous c’est peut-être de faire 400$ net par semaine pour pouvoir vivre de votre passion. Pour d’autres ce sera de faire 100 000$ net par année pour réaliser plus de rêves.

Combien devez-vous vendre par jour pour avoir 400$ par semaine dans vos poches ?

Je me suis amusé à calculer combien, en ventes, vous devriez faire pour avoir 400$ net dans vos poches par semaine. Parce que ça met les choses en perspectives et ça peut aider à valider si votre entreprise est viable selon vos objectifs.

Attention, ceci est un exemple généraliste, plusieurs facteurs et données comptables entrent en ligne de compte. Je ne suis pas du tout une experte en finance (je vous partage ma vision « cerveau droit » pour vous aider) et vous suggère d’avoir recours à un professionnel pour un calcul exact et personnalisé.

J’ai fait mon calcul en considérant ;

  • Un coût moyen d’exploitation d’entreprise de produits de 50%*
  • Les impôts et déductions du Québec, le calculateur est disponible ICI.
Ventes annuelles : 60 000.00$
Coût d’exploitation – 30 000.00$
Impôts – 8070.00$
Total net = 21 930.00$ net annuel

Soit, 1 827.50$ par mois ou 421.73$ par semaine

Maintenant, retournons au montant de ventes annuelles, soit votre chiffre d’affaires de 60 000$, que nous divisons par 365  :

Vous devez vendre 164.38$ chaque jour de l’année pour y arriver.

Mon objectif est de vous faire prendre conscience que vous n’avez pas le luxe de regarder le temps passer sans rien faire. Si vous voulez augmenter votre chiffre d’affaires et vivre de votre passion, bien sûr.

Aussi, parce que c’est le genre de chose qu’on ne dit pas, qu’on ne vous apprend pas dans les conférences BCBG. J’aurais aimé me faire dire les vraies affaires, alors je le fais.

Vous vous demandez sans doute comment y arriver ?

Il y a bien un truc : avoir un marketing solide. À la fois simple et complexe. Il vous faudra prévoir du temps non négociable pour le mettre en application. Pas donné à tous, parce que ça demande un effort. Mais, au risque de péter une bulle, c’est ça être en affaires.

Vous devez vous y attarder sérieusement parce que ça va vous permettre de définir des prix et bâtir vos produits de façon rentable, attirer les bons clients avec les bons messages, travailler votre image et exploiter les opportunités d’affaires.

C’est un truc plein de gros bon sens, mais les entrepreneurs ne l’utilisent pas à moitié. C’est comme si vous cuisiniez sans cuisinière, ni chaudrons, ni ustensiles.

Dans quel camps serez-vous ?

[…]Chez les 18-34 ans, 46% des fermetures se font avant la fin de la première année. Les difficultés financières et le manque de clients sont les causes principales. « […]ce qui démontre un important besoin d’accompagnement pour cette clientèle [les entrepreneurs]. » – Source : Rapport d’Indice d’entrepreneurship du Québec, 2015.

À bientôt,
Stéphanie

* (matériaux et fabrication, communication, publicité et promotion, assurances, fournitures de bureau et équipement, logiciels et solutions en ligne, site internet, transport, frais comptable et cie). – Autour de 30% pour une entreprise de service, jusqu’à 75% pour une entreprise de fabrication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *