Publié par Laisser un commentaire

Où trouver du financement pour son entreprise?

Inévitablement, (re)bâtir une entreprise demande des ressources : du temps, de l’énergie, des compétences et de l’argent.

Pour le temps et l’énergie, il faut établir ses priorités et un plan d’action stratégique. Pour les compétences, il faut se former ou déléguer. Et pour l’argent? Il y a plusieurs solutions que je vous invite à explorer à partir de ces pistes.

L’auto-financement

C’est peut-être le temps de sortir un REER? De vendre des biens ou de casser son “petit cochon”. C’est aussi de réinvestir chaque dollars gagné avec l’entreprise durant un certain temps.

Le love money

C’est de l’argent qui proviendra d’un proche. Un héritage que vos parents vous donnent en avance pour partir votre entreprise, un prêt de grand-maman ou, comme ce fut le cas pour moi, un conjoint qui supporte financièrement la famille durant quelques mois.

Le socio-financement

C’est une forme de financement qui utilise le pouvoir de la communauté. On demande aux gens de contribuer à votre projet d’affaires (ou autre) en échange de contreparties qu’ils obtiendront une fois la campagne de socio-financement terminée. Ça demande du temps à préparer et il faut bien en faire la promotion pour atteindre son objectif, mais j’ai des clientes qui ont pu acheter l’équipement nécessaire à leur production avec ce système. Vous pouvez explorer La Ruche (il y en a d’autres).

Les concours entrepreneuriaux

Il existe des initiatives, souvent par les Chambres de commerce, qui supportent les entrepreneures avec des bourses dans le cadre de concours. Il faut rester à l’affût, faire des recherches et s’inscrire aux infolettres des différentes organisations pour être au courant. Malheureusement, la majorité de ces concours s’adressent aux entrepreneurs de moins de 35 ans. Je sais, il y a un manque à gagner.

Les mesures des CLD

Contactez votre Centre local de développement (cherchez CLD + votre ville sur Google) pour connaître les mesures en place dans votre région. Il existe entre autres le STA, soit Soutien aux travailleurs autonomes, qui vous donne l’équivalent d’un an de chômage pour lancer votre projet d’affaires. Les critères et mesures peuvent varier d’une région à l’autre. Vous pouvez également contacter votre MRC.

Les prêts

La BDC, Futurpreneur Canada et votre banque peuvent vous octroyer un prêt à taux d’intérêts intéressant. Il faut faire la démarche auprès de chaque institution. Il y a aussi parfois des cartes de crédit à taux moindre pour les entrepreneurs en démarrage.

 

Dans la majorité des cas, il faut faire des démarches ou des sacrifices. L’argent ne sonnera pas à votre porte!

Voyez aussi mon article 60 façons de faire de l’argent

Bonnes démarches,

Steph

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *