Publié le

4 trucs simples pour améliorer la lisibilité de vos présentations

améliorer lisibilité contenu marketing

– Article invité par Chantal Bossé, experte en création de contenu pour conférenciers –

Au fil des années, si j’avais reçu 1 $ pour chaque présentation difficile à lire ou à comprendre pour l’auditoire, je serais sûrement millionnaire… d’accord, j’exagère peut-être un peu! Mais vous savez, du genre que même le présentateur finit par dire : « C’est peut-être un peu trop petit pour vous permettre de lire… ».

Pour vous aider à combattre ce problème je vous partage donc 4 trucs simples pour améliorer la lisibilité de vos présentations. Et cela ne vous demandera pas des semaines de travail, ou des connaissances avancées de votre outil de présentation, promis!

1- Choisir la bonne typographie

Il existe deux familles de polices de caractères : Sérif et Sans Sérif. Pour garder l’explication simple, les polices avec Sérif sont celles qui possèdent de petits empattements et une largeur de trait variable. Alors que les Sans Sérif n’ont pas de petits empattements et la largeur du trait est uniforme. Voici un exemple :

Les polices avec Sérif sont très souvent utilisées pour les imprimés, alors que les polices Sans Sérif devraient être privilégiées pour les présentations projetées sur écran. Pourquoi? Parce qu’à la projection, il est fort possible que les petits empattements et la variation de taille des traits soient moins visibles. Plusieurs éléments peuvent affecter la qualité de projection telle la qualité du projecteur, la taille de l’écran, la distance entre l’écran et l’auditoire, et même la luminosité de la pièce où l’on présente. Également, je vous conseille fortement d’éviter les polices de caractères très stylisées pour les mêmes raisons.

Si vous décidez tout de même d’utiliser une police avec Sérif ou stylisée, assurez-vous qu’il y a peu de mots sur vos diapositives, et de mettre en application le truc # 2.

2- Utiliser une taille de police appropriée

D’entrée de jeu, souvenez-vous de ceci : ce n’est pas parce que c’est beau et lisible sur votre écran d’ordinateur que ça le sera une fois projeté sur un écran!

Voici une règle du pouce qui permet d’avoir un contenu lisible dans la majorité des situations :

  • 32 à 36 points pour les titres
  • 24 à 32 points pour le contenu

En voyant ces tailles, plusieurs clients me disent : « C’est bien trop gros, mon contenu de rentre plus sur ma diapositive! ». (Avouez, vous avez peut-être eu la même réaction! ) Ma réponse? À quoi ça sert d’avoir tellement de contenu que les gens ne peuvent le lire ou retenir de quoi vous parlez?

En utilisant une police de caractère plus grosse, non seulement les gens pourront facilement et rapidement lire ce que vous mettez à l’écran, mais cela vous forcera à réduire la quantité de texte utilisée sur chaque diapositive. Si vous divisez votre contenu sur plusieurs diapositives, je vous GARANTIS que vous aurez de meilleurs résultats. Et cela vous préparera à mettre en pratique le truc # 3!

Note : Si vous avez à présenter dans différentes conditions sur une base régulière, je vous suggère de télécharger deux tableaux de mon site qui vous donnent les distances de lecture vs. tailles de polices pour vos présentations (https://www.chabos.ca/ressources/). Ils vous aideront à vraiment adapter votre contenu aux équipements et à la salle dans laquelle vous présentez.

3- Laissez votre contenu respirer avec des espaces « blancs »

Pour aider les gens à bien capter votre contenu, rien de mieux que des espaces « blancs », ou si vous préférez des espaces vides, pour aider à diriger leur attention au bon endroit. Voici un exemple pour aider à comprendre le concept :

Pour vous aider, inspirez-vous de la quantité d’information retrouvée sur la plupart des publicités télévisées, ou celles sur les grands panneaux en bordure des autoroutes. Ma règle du pouce à ce sujet?

La règle du 3 secondes :

  • Montrez votre diapositive à une personne qui ne l’a jamais vue pendant 3 secondes, puis retirez-la.
  • Demandez-lui ce qu’il/elle a compris ou retenu?
  • Sa réponse correspond au message que vous aviez prévu? Bravo! Votre contenu passe le test.
  • Si non, votre contenu est trop lourd et peu clair.

Cette règle du 3 secondes vous permet d’alléger votre contenu de manière que l’attention des gens retourne rapidement à ce que VOUS dites, plutôt qu’à tenter de lire ce qu’il y a à l’écran pendant que vous parlez.

4- Vérifiez que le contraste entre votre texte et votre arrière-plan soit optimal

Il vous est déjà arrivé de vous arracher les yeux pour lire du texte qui était d’une couleur trop similaire à celle de l’arrière-plan d’une diapositive? Eh bien, c’est ÇA un mauvais contraste.

Bien que vous soyez certainement en mesure de voir le texte dans tous les rectangles ci-dessus sur votre écran d’ordinateur, il est fort possible qu’une fois projeté sur un écran, très peu de gens pourront voir les 2 textes qui manquent de contraste. La qualité du projecteur, la taille de l’écran, la luminosité ou la taille de la salle auront tous un effet sur la qualité du contraste.

La règle à respecter en tout temps : couleur du texte et couleur de l’arrière-plan avec la plus grande différence de couleur possible.

TRUC BONUS

Utilisez davantage d’éléments visuels. De cette manière, vous réduirez naturellement la quantité de texte ce qui aura 2 effets positifs majeurs :

  • Vous garderez l’attention des gens plus longtemps
  • Vous gagnerez en confiance lors de vos présentations

Alors, prêt à rendre vos présentations plus lisibles? À GO, on s’y met!

Pour en savoir plus sur Chantal : www.chabos.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *